Arts martiaux pour handicapés

Arts martiaux pour handicapés

Arts martiaux ils semblent souvent être une bonne affaire pour les hommes parfaits, les mâles alpha qui n'ont jamais à demander prêts à affronter tout ce qui les attend.

Mais ce n'est qu'une surface irréelle et souvent utilisée et alimentée uniquement par les médias pour "vendre" un produit, unIdéal inaccessible pour sécuriser les personnes qui pensent pouvoir résoudre des problèmes avec un peu de muscle supplémentaire et une ceinture noire à la taille.

En réalité, les arts martiaux ne sont pas basés sur la défaite des adversaires et sur leur amélioration, mais surêtre meilleur que nous, de nous d'hier; ils sont faits d'un longue discipline ce qui nécessite souvent des qualités discrètes: costanza, patience, persévérance, humilité, respect, cohérence, endurance, dévouement.

Pris dans ce sens plus réaliste et étendu, le monde des arts martiaux se prête également bien à désactivé, leur offrant la possibilité de s'améliorer, de s'exprimer, d'apprendre à se défendre et, dans certains cas, à concourir également sur le plan sportif.

Ne vous laissez pas berner par les apparences ou les rumeurs: vous pouvez pratiquer les arts martiaux avec un handicap.

Arts martiaux pour handicapés: quelques exemples

Il existe des disciplines axées sur la légitime défense qui permettent aux personnes handicapées de faire un long processus de croissance qui ne diffère en rien de celui des autres.

Des disciplines comme le chun d'aile, où via le qui sao on développe sensibilité plus élevée dans l'arti, sont également praticables à partir de les gens qui ont perdu un bras ou qui ne l'utilisent plus.

Il y a aussi des enseignants dans cette condition, car la sensibilité que vous allez apprendre et développer peut s'exprimer avec n'importe quelle partie du corps.

Toujours dans le monde de l'autodéfense, qui peut également devenir un sport de compétition, il convient de mentionner Jean Jacques Machado, Maître du jiu jitsu brésilien, ceinture de corail, née sans les trois doigts centraux de la main gauche en raison du syndrome de la bande amniotique; malgré ce problème congénital qui ne lui permet pas de s'accrocher à son adversaire, ce qui est crucial dans le jiu jitsu brésilien, réussi à rivaliser dans le monde entier: Il a notamment été champion du Brésil pendant 11 années consécutives, 4 fois champion d'Amérique consécutif, médaillé d'or au célèbre championnat ADCC. Inutile de dire qu'il est l'un des maîtres les plus admirés au monde.

Mais nous trouvons de belles histoires et exemples, même à des niveaux inférieurs, faits de la vie quotidienne et d'un humble dévouement. Parlons, par exemple, de grenier Holeve, Garçon américain souffrant du syndrome de Down et de la polyarthrite rhumatoïde: malgré tout cela Garret a continué au fil du temps à se consacrer à son sport de combat préféré, réussissant, pour couronner ses efforts, à disputer un match contre un paripeso habile.

Yoga et handicap: une barrière à franchir

Ce que vous apprenez vraiment

Comme mentionné, les arts martiaux ne sont pas seulement des coups de pied, des coups de poing et des projections; à côté de l'adjectif «martial», nous trouvons le terme «art».

Un artiste est celui qui ne fait pas les choses au hasard et qui, par une méthode ou une non-méthode, réussit à exprimer plus ou moins parfaitement ce qu'il y a à l'intérieur, que ce soit une émotion, une idée ou une intuition.

Pour ce faire, il n'est pas indispensable et surtout il n'est pas nécessaire d'être fort, fort et en forme; ce qui importe le plus, c'est de former un type d'attitude spécifique, le soi-disant esprit martial.

Quelque chose fait de constance et de respect, de passion et de calme, d'humilité et de confiance en soi, d'éthique et de capacité à faire face aux difficultés de la réalité, caractéristiques qui peuvent être développé indépendamment des caractéristiques physiques.

Ce qui est important sur le plan pratique, c'est d'en trouver un équipe d'instructeurs à la hauteur, bien préparé et avec une formation sérieuse derrière vous non seulement un niveau martial mais aussi didactique.

Quels sont les arts martiaux les plus adaptés?

Le choix de l'art martial dépend des goûts et du type de handicap.

En cas de ciecitàpar exemple, le judo, le ju jitsu et le jiu jitsu brésilien semblent les plus adaptés, comme en général tous les types de lutte.

En cas de phocomélie ou absence de membre, de nombreux arts peuvent être pratiqués avec de bons résultats: karaté, boxe, kung fu, taekwondo.

Regardez la vidéo sur la vie de l'artiste martial Garret Holeve, atteint du syndrome de Down et de la polyarthrite rhumatoïde