Égalité des sexes et durabilité

Égalité des sexes et durabilité

Crédit photo
© Josep M? Suria / 123rf.com

L'égalité des sexes, pilier de l'Agenda 2030

«Réaliser l’égalité des sexes en mettant fin à toutes les formes de discrimination, violence et pratiques préjudiciables envers les femmes et les filles dans les sphères publique et privée ". Et encore une fois, «encourager la pleine participation des femmes et l'égalité des chances pour les femmes leadership à tous les niveaux, dans les domaines économique et politique». Ainsi, l'ONU décrit la l'égalité des sexes, qui est le cinquième des Objectifs de développement durable sanctionnée par le Programme 2030.

«L'égalité des sexes n'est pas seulement un droit humain fondamental, mais une condition nécessaire à un monde prospère, durable et pacifique”, Mettez les directives de l'ONU en noir et blanc. << Garantir aux femmes et aux filles un accès égal à l'éducation, aux soins médicaux, au travail décent, ainsi qu'à la représentation dans les processus décisionnels, politiques et économiques, il favorisera des économies durables, dont bénéficieront les sociétés et l'ensemble de l'humanité. "

Si, sur le papier, ces principes semblent presque évidents, en réalité la pleine égalité des sexes reste à construire. Même en Europe.

Données d'Eurostat sur l'égalité entre les hommes et les femmes

Lorsqu'il s'agit d'un sujet aussi vaste et complexe, il n'y a rien de mieux que de s'appuyer sur l'objectivité des nombres. Les fournir est leEurostat, dans l'édition 2019 de son rapport "Le développement durable dans l'Union européenne". Jetons un coup d'œil aux plus importants:

> une femme européenne sur trois en a subi un violence physique ou sexuelle à partir de 15 ans. En 2012, 8% des personnes interrogées ont rapporté une expérience similaire au cours des 12 derniers mois, un pourcentage qui augmente pour les femmes de moins de 30 ans. L'France, avec 7%, se classe dans la moyenne de l'UE;

> les femmes étudient en moyenne plus longtemps. En 2018, entre 18 et 24 ans, seuls 8,9% ont arrêté l'école après le collège et 45,8% des 30-34 ans ont obtenu leur diplôme. Pour les hommes, cependant, ces pourcentages sont respectivement de 12,2% et 35,7%;

> quand on passe de l'école au monde du travailcependant, la route monte. En 2018, le taux d'emploi des hommes diplômés était de 3,3 points de pourcentage supérieur à celui des femmes;

> même s'il y a du travail, sa valeur n'est pas toujours reconnue équitablement. En 2017, le salaire horaire brut d'un hommeil était en moyenne de 16,6% supérieur à celui d'une femme; L'France dans ce sens peut être qualifiée d'excellence, car l'écart n'est "que" égal à 5%. Le soi-disant écart de rémunération entre les sexes c'est une question sur laquelle l'Union dépense beaucoup et qui, heureusement, a connu une amélioration ces dernières années. Dernièrement, nous remarquons que l'écart tend à s'élargir avec l'âge, peut-être parce que les femmes âgées ont été contraintes de mettre fin à leur carrière en congé de maternité;

> les chiffres nous montrent que la responsabilité de la famille continue de peser sur les femmes. Parmi ceux qui n'ont pas d'emploi, environ un sur trois consacre ses journées à la garde des enfants, des malades ou des personnes âgées, un pourcentage qui tombe à 4,6% pour les chômeurs;

> dans le parlements des États membres, les femmes occupent actuellement 30,7% des sièges: dans ce cas également, des progrès ont été enregistrés, étant donné qu'il y a quinze ans le pourcentage était beaucoup plus faible (environ 20%);

> nous trouvons également des pourcentages conseils d'administration des plus grandes sociétés cotées: aujourd'hui, 26,7% des membres du conseil d'administration sont des femmes, une part en croissance de 18,2 points par rapport à 2003.

Comment réaliser l'égalité des sexes en France

Jusqu'à présent, nous avons parlé Europe, conscient du fait que chaque grande zone géographique de notre planète a sa propre défis à relever. Mais si les données sont les suivantes, que pouvons-nous faire concrètement, ici en France, pour diriger l'arc dans la bonne direction?

Faire des propositions, c’est ASviS, l'Alliance Francenne pour le développement durable, qui publie chaque année un rapport sur nos progrès (et retards) dans la mise en œuvre du programme 2030. Selon les auteurs du rapport, le priorité sur lesquels nous devons intervenir le plus tôt possible sont quatre:

> surmonter les stéréotypes de genre;

> la lutte contre violence contre les femmes et la traite des êtres humains;

> la prévention des pratiques néfastes pour santé mental et physique des femmes;

> l'amélioration de santé sexuelle et reproductive et le respect des droits reproductifs.