Herbes contre le vieillissement cérébral – PlanetBio.fr

Herbes contre le vieillissement cérébral – PlanetBio.fr

Ginkgo, curcuma et bacopa: trois plantes à action neuroprotectrice que contrer le vieillissement cérébral, améliorant la mémoire et la concentration.

Ginkgo biloba pour la prévention du vieillissement cérébral

la Ginkgo biloba c'est un arbre originaire de Chine et utilisé par médecine traditionnelle chinoise, aujourd'hui cultivé dans des parcs et jardins en Europe et à proximité de temples au Japon, où il est considéré comme un arbre sacré.

C'est une plante résistante et à longue durée de vie, présente sur Terre depuis 200 millions d'années: c&#39 index du contenu: ;est lale plus vieil arbre de la planète et est la seule espèce survivante de la Ginkgoine.
La drogue du Ginkgo biloba il est représenté par les feuilles, dont les principaux constituants sont les flavonoïdes et les ginkgolides.

Les extraits de ginkgo ont été largement étudiés au cours des dernières décennies propriétés pharmacologiques de cette plante sont bien documentés aujourd'hui: des études ont montré effets positifs sur la mémoire et l'apprentissage, des propriétés antioxydantes contre l'action des radicaux libres et une activité anti-PAF (facteur d'agrégation plaquettaire), médiateur pro-inflammatoire et neurotoxique.

la pouvoir améliorer l'apport sanguin au cerveau, L'action anti-PAF et les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires font du Ginkgo biloba un neuroprotecteur utile pour prévenir le vieillissement cérébral et les maladies vasculaires cérébrales.

Compte tenu du mécanisme d'action du ginkgo, la prise de ce médicament à base de plantes peut interférer avec les thérapies antiplaquettaires ou anticoagulantes, il est donc conseillé de consulter votre médecin avant de commencer à prendre des extraits de ginkgo.

Lire aussi tisanes et recettes ayurvédiques >>

Curcuma pour la santé du cerveau

la Curcuma longa est une plante herbacée vivace de la famille des Zingiberaceae, dont le rhizome contient des substances jaunes appelées curcuminoïdes, dont la curcumine, les huiles essentielles et les polysaccharides.

Le curcuma est utilisé comme plante ornementale, tandis que le rhizome est largement utilisé dans la cuisine comme épice pour aromatiser les aliments et représente un remède de la tradition ayurvédique.

Aujourd'hui, les extraits de curcuma sont largement étudiés spécialement pour le utilisation préventive et thérapeutique possible sur les démences index du contenu: , car il y a eu une incidence plus faible d'Alzheimer dans la population indienne, qui consomme beaucoup de curcuma par son alimentation.

la curcumine c'est une molécule avec de nombreuses cibles dans notre corps et, par conséquent, a de nombreuses actions: le curcuma est antioxydant, anti-inflammatoire, en plus d'avoir effets positifs contre la dyspepsie et les troubles cognitifs légers.

la curcuma il est considéré comme un médicament sûr et ne semble pas présenter d'effets secondaires même à des doses assez élevées: il est recommandé de consommer 1,5 à 3 grammes de médicament par jour et de ne pas prendre de curcuma en cas de obstruction des voies biliaires car index du contenu: ce médicament augmente la production et le flux de bile.

Bacopa monnieri pour améliorer les fonctions cognitives

En plus du ginkgo et du curcuma, une autre herbe utile pour lutter contre le vieillissement du cerveau est Bacopa monnieri, une plante qui pousse en Inde, en Afrique, en Autriche et en Europe.
Le médicament est représenté par la plante entière, dont les extraits sont standardisés en bacosides, molécules à action neuroprotectrice.

Bacopa semble avoir action anti-inflammatoire et protectrice contre le stress oxydatif ainsi que effet améliorateur sur les fonctions cognitives.

Bacopa est acheté en phytothérapie sous la forme d'une herbe ou d'un extrait et peut être pris pour améliorer la mémoire et l'apprentissage tout en étudiant ou pour améliorer les fonctions cognitives et prévenir les troubles cognitifs chez les personnes âgées.

Lire aussi Compléments naturels pour la mémoire >>