Huile essentielle d'hysope: propriétés, utilisation et contre-indications

Huile essentielle d'hysope: propriétés, utilisation et contre-indications

L ‘huile essentielle de hysope est dérivé de Hyssopus officinalis, une plante de la famille des Lamiaceae. Connu pour ses nombreuses propriétés, il effectue une action embaumé et expectorant, utile contre la toux, l’asthme et le rhume. Découvrons mieux.

Propriétés et avantages de l’huile essentielle d’hysope

tonique, lehuile essentielle d’hysope, s’il est inhalé, il apporte un soutien en cas de troubles émotionnels tels que l’anxiété et la dépression, stimule le système nerveux et est utile en cas de fatigue psychophysique et de stress. Renforce la spiritualité, rend l’esprit plus clair et plus clair.

expectorant pour les voies respiratoires. Ses domaines d’application sont liés à des affections hivernales typiques, telles que la toux, la grippe, le froid, le mal de gorge. En particulier, l’huile essentielle d’hysope est un expectorantc’est-à-dire qu’il effectue unaction décongestionnante sur les bronches et les poumons. Il est donc indiqué dans toutes les formes de toux, quand il est huileux, à la fois quand il est haut-fond: dans le premier cas, il aide à éliminer les mucosités, tandis que dans le second, il contribue à l’amincir, permettant son expulsion. Enfin, c’est un soulagement lors des crises d’asthme.

astringent, comme les autres huiles essentielles balsamiques, diluée à 10% dans l’huile d’amande douce, et massée en douceur, elle a une action anti-inflammatoire et décongestionnante en cas de déversements sur œdème, ecchymoses, gonflements, hématomes, varices, fragilité capillaire et cellulite.

digestif l’hysope intervient efficacement sur la digestion, surtout si elle est lente, et sur le problème de l’aérophagie, car elle élimine les gaz qui se forment dans l’intestin, les catarrhes intestinaux et les dyspepsie. 2 gouttes d’huile essentielle d’hysope dans une cuillère à café de miel en fin de repas, à la fois pour le déjeuner et le dîner, elle résout les indigestions; prévient et entrave le météorisme.

Description de la plante

Plante aromatique vivace de 20 à 60 cm. qui pousse spontanément dans les zones de montagne de toute l’France, est parmi les plus riches en huiles essentielles. Buissonnant, il est formé de tiges dressées et élancées, atteignant 60 cm de haut.

la feuilles ils sont petits, oblongs et étroits de 2 à 5 cm, d’une belle couleur vert intense, avec des nervures en relief. la fleurs ils sont petits, bleuâtres, rassemblés en épis unilatéraux. la fruit c’est un tétrachénium, qui ne contient qu’une seule graine noire et ridée.

Pièce d’occasion

Tops fleuris

Méthode d’extraction

Distillation à la vapeur

note

Note de coeur: parfum balsamique aromatique, épicé, frais.

Propriétés, utilisation et contre-indications de la plante d’hysope

Utilisation et conseils pratiques sur l’huile essentielle d’hysope

Diffusion environnementale: 1 gc pour chaque mètre carré de l’environnement dans lequel il est répandu, au moyen d’un brûleur à huile essentielle, ou dans les humidificateurs des radiateurs, pour purifier les pièces.

fumigations contre la toux et les mucosités, dans un bol d’eau bouillante, mettez 10-15 gouttes d’huile essentielle d’hysope. Couvrez la tête avec une serviette et inspirez profondément par le nez, en l’interrompant de temps en temps. Faites ces suffixes, deux fois par jour, en cas de congestion des voies respiratoires.

Bain relaxant: versez 20 gouttes d’essence d’hysope dans le bain et plongez-vous pendant 10 min contre la fatigue et l’épuisement

Utilisation en intérieur diluer 2 gouttes d’huile essentielle d’hysope dans 1 cuillère à café de miel dissous dans 1 verre d’eau chaude, pour fluidifier le flegme et lutter contre la grippe. Si elle est prise après les repas, une action digestive sera utilisée.

Contre-indications huile essentielle d’hysope

Contre-indiqué pendant la grossesse et chez les sujets épileptiques.

Contexte historique

L’hysope est l’une de ces herbes connues depuis l’Antiquité, par les peuples les plus anciens, au point que déjà dans la Bible une référence apparaît comme un remède contre la lèpre.

La médecine traditionnelle ancienne conseillait de boire le jus pour expulser le fœtus mort en cas d’avortement.