Kakebo, l'art japonais du ménage

Kakebo, l'art japonais du ménage

S'amuser avec Kakebo

Si Kokedama et Kusamono envoient le bonsaï à la retraite, voici l'art de compter à la maison, le Kakebo, saluez avec ennui toutes les feuilles Excel de maris experts et de femmes difficiles.

Stylo à la main, grâce à cette technique japonaise leéconomie domestique ça devient même amusant.

Le fait est que tout le monde, certains de plus, de moins, nous en avons besoin, à la fois pour équilibrer les dépenses et pour comprendre quand il est temps – grâce à ce que nous avons économisé – de pouvoir nous accorder un achat important.

Bref, quand il y a une crise, dans tous les sens, le secret est de tout rendre très zen et minimaliste: maison, vêtements, chaussures et même consommation.

Kakebo, ou l'art japonais de savoir faire les mathématiques, nous enseigne. Un concept pas forcément inconnu – peut-être lu entre les lignes de "Le pouvoir magique du rangement", le livre de Marie Kondo qui a fait le tour du monde -, mais qu'est-ce que c'est exactement?

Lisez aussi 6 conseils pour manger sainement sans dépenser une fortune >>

Quatre pages pour apurer les comptes

Il s'agit simplement d'une série de grilles, précises, détaillées et prêtes à l'emploi, dans lesquelles elles sont insérées disponibilité, revenus et dépenses.

Les règles les plus importantes sont celles qui reflètent quelque peu le style de vie japonais curieux et souvent attrayant, à certains égards si loin de l'improvisation Francenne, qui sont:

> Metodicità: ponctuellement les données seront annotées à la main dans un carnet carré dédié;

> OUbjectif: vous indiquez un budget mensuel que vous souhaitez atteindre;

> Bbonnes intentions: indique les moyens, même petits, par lesquels vous souhaitez atteindre l'objectif d'épargne. Par exemple, changez de station-service si elle est trop chère, vérifiez dans le magasin où ils font la promotion de ce produit utile, achetez des légumes au marché plutôt qu'au supermarché si c'est plus pratique.

Fondamentalement, la base de Kakebo consiste en 4 pages:

> en première page noter tous les revenus (salaire, honoraires ou remboursements) et les dépenses du mois qui sont connus à l'avance, tels que les frais d'assurance, le droit de timbre; le calcul final est alors mis en place et une estimation des objectifs à atteindre (économies ou achat de quelque chose de particulier) est effectuée;

> Dans le deuxième page d'autre part, toutes les dépenses divisées en catégories sont enregistrées sur une base hebdomadaire, avec éventualités;

> La troisième page page il est consacré au résumé final des dépenses hebdomadaires à la page précédente, décrit par type et indiqué mois par mois. À la fin de la page numéro 3, vous aurez le rapport des économies totales, ou la somme initiale disponible moins le total des dépenses mensuelles;

> La quatrième page donne un rapport graphique de l'argent économisé mois par mois, divisé par catégorie, afin de réaliser où le budget peut être "amélioré".

Idées utiles pour un Kabebo efficace

Il y a aussi le Kakebo dans Excel, vous pouvez le trouver sur le site NUOVOeabitud.com, avec des explications détaillées et de nombreux graphiques montrant les tendances.

Évitez de copier et coller: le fait de tout écrire manuellement, au stylo ou au crayon, reste un facteur fondamental: la communication des chiffres vous permet de mieux comprendre ce que vous avez et dépensez, tout en entraînant votre mémoire à stocker les chiffres.

Le carnet complet peut également être acheté en ligne et dans les meilleures librairies et magasins de style japonais.

Textes et carnets utiles:

> "Kakebo. L'agenda du compte à domicile pour économiser et gérer vos dépenses sans stress"Éditions Giunti Demetra;

> "Money women: Les stratégies gagnantes pour gérer votre argent"par Debora Rosciani.

Lisez aussi

> Bullet journal, ce que c'est