La vérité de l’hypnose – PlanetBio.fr

La vérité de l’hypnose – PlanetBio.fr

L 'hypnose régressive il représente certainement l'une des méthodes d'investigation de la conscience les plus «suggestives» et les plus fascinantes, en fait de plus en plus de personnes le demandent, préférant cela à d'autres approches plus exigeantes et plus longues.

Sur quoi peut-on enquêter? La réponse la plus générique est "le contenu retiré de la mémoire", mais dans l'imaginaire collectif, ce contenu supprimé peut concerner n'importe quel domaine de la vie, du précieux objet placé qui sait où, au nom d'une personne perdue de vue pendant de nombreuses années, jusqu'à retrouver l'identité que nous avions dans une existence antérieure.

Inutile de dire que ce dernier thème est celui qui chatouille la curiosité de la plupart des gens, parfois motivé par un problème réel, non résolu dans la vie actuelle, parfois poussé par le désir de vérifier et de contrôler des hypothèses et des attentes déjà formulées mentalement.

Sur la base de la zone de référence, l'intention exprimée par l'opérateur et les attentes de ceux qui subissent l'expérience doivent faire la distinction entre l'hypnose utilisée comme technique suggestive "ludique" ou "spectacle" et l'hypnose thérapeutique.

Montrer l'hypnose

Les informations qui ont émergé peuvent être de différents types, sans doute pas trop impactantes dans la vie de l'individu et facilement durables d'un point de vue émotionnel. L'opérateur n'a pas besoin d'être un thérapeute, mais étant une pratique délicate, il serait toujours bon de faire preuve de prudence et de délicatesse, car parfois même la suggestion apparemment la plus banale peut déclencher des réactions inattendues.

Hypnose thérapeutique

Lorsque l'hypnose régressive est utilisée à des fins thérapeutiques, par exemple pour comprendre l'origine d'un problème, le contenu émotionnel peut être particulièrement intense et plus minutieusement élaboré à un niveau conscient, c'est pourquoi, dans ces cas, malgré la législation Francenne, l'imposer, ce serait bien d'aller chez un psychothérapeute (psychologue ou médecin) spécialisé en psychothérapie hypnotique.

Contrairement à la croyance populaire, ce n'est pas une prédisposition de la personnalité à rendre un sujet hypnotisable ou non, pparce que l'esprit peut être «éduqué» à cette façon spéciale de se concentrer, mais la particularité de la régression thérapeutique par l'hypnose implique qu'il y a une implication des structures plus profondes de la conscience, qui pour protéger le sujet lui-même, pourrait empêcher certaines expériences passées d'émerger, si émotionnellement trop fortes.

Il y a donc une sorte de «sauveteur» qui déconnecte la connexion lorsque la tension devient excessive et dans ce cas il ne serait pas judicieux d'insister. Quand, d'autre part, la conscience parvient à évoquer le passé, peut-on être sûr que ce qui émerge est vrai? Malheureusement non.

Ce qui émerge dans l'hypnose, c'est l'expérience subjective d'une expérience, non la vérité absolue, mais seulement un point de vue, celui du sujet, re-élaboré par sa propre personnalité. C’est la raison pour laquelle un souvenir refait surface pendant une transe hypnotique ne pouvait pas être utilisé comme preuve devant un tribunal.

D'un autre côté, d'un point de vue thérapeutique il n'est pas important que la vérité du souvenir émerge, parce que ce qui nous a fait souffrir de notre passé, c'est surtout la façon dont nous l'avons vécu, le sens que nous lui attribuons, quelle que soit la réalité des faits, et c'est précisément le sens de la voie thérapeutique : avoir l'opportunité de changer de point de vue et trouver, aujourd'hui, une autre manière de réagir, peut-être de manière plus constructive, à des situations similaires, en traçant de nouvelles significations et de nouvelles solutions.

Et les vies passées? Étant donné que la vérité absolue et objective n'est pas traçable dans un passé exploré avec l'hypnose régressive, la possibilité de revivre des épisodes de vies antérieures n'est pas scientifiquement démontrable. Cependant, il arrive souvent que les gens rapportent des endroits jamais vus auparavant et des situations se déroulant dans une autre époque: il ne peut même pas être démontré que ce n'est pas vrai.

Peut-être qu'en cherchant maintenant, à l'heure actuelle, les mêmes endroits et en vérifiant méticuleusement si certaines personnes existaient vraiment, des conclusions pourraient être tirées, mais ce n'est pas la tâche de la psychothérapie hypnotique.