Les méthodes pour arrêter de fumer

Les méthodes pour arrêter de fumer

Le plus connu méthodes pour arrêter de fumer proposées par la médecine traditionnelle sont les thérapies de remplacement de la nicotine; le bupropion, un antidépresseur; varencycline, un agoniste partiel du récepteur nicotinique de l'acétylcholine.

la thérapies de remplacement de la nicotine, comme le chewing-gum et le timbre à la nicotine, sont également disponibles en vente libre.

bupropion et varenciclina ils ne sont disponibles que sur ordonnance.

Et puis il y a le cigarette électronique, souvent utilisé comme méthode pour arrêter de fumer.

D'autres voies ont été testées et utilisées mais, puisqu'il s'agit d'un sujet trop large, nous nous limiterons à donner quelques informations sur l'efficacité des méthodes qui viennent d'être mentionnées, car ce sont les plus connues et sur lesquelles l'attention des utilisateurs et de la communauté scientifique est la plus concentrée.

Toutes les méthodes dont nous allons parler peuvent avoir, certaines plus ou moins, effets secondaires. Toutes les méthodes mentionnées sont plus efficaces si elles sont soutenues par une thérapie motivationnelle. S'il n'y en a pas motivation, vous n'allez nulle part.

La cigarette électronique et le patch

Une étude récente a montré que la cigarette électronique a une efficacité comparable au timbre pour aider les fumeurs à surmonter les symptômes de sevrage de la nicotine et donc à arrêter de fumer à court terme. Et puisque l'efficacité du patch n'est pas élevée, on pourrait dire que les méthodes ne sont pas toutes les deux très efficaces.

L'ouvrage, le premier du genre, a été présenté à l'ERS 2013, le congrès annuel qui rassemble des pneumologues de toute l'Europe, et a été publié simultanément dans la revue médicale. The Lancet.

L'étude a été menée par le Dr Chris Bullen, de Institut national pour l'innovation en santé de l'Université d'Auckland en Nouvelle-Zélande, sur un échantillon de 657 fumeurs. Les patients, qui tentaient d'arrêter de fumer, ont été randomisés pour recevoir une cigarette électronique avec 16 mg de nicotine, des patchs avec 21 mg de nicotine ou un placebo. Le placebo consistait en une cigarette électronique sans nicotine.

Après la randomisation, les sujets qui ont participé à l'étude ont été invités à utiliser la méthode attribuée pendant une semaine avant d'arrêter de fumer et pendant les 12 semaines suivantes. Les chercheurs ont ensuite évalué l'abstention réelle de fumer pendant 6 mois

Dans l'ensemble, 5,7% des participants ont arrêté de fumer au cours des 6 mois analysés. Le succès a été légèrement supérieur pour les sujets ayant utilisé la cigarette électronique (7,3%), suivis du patch (5,8%) et du placebo (4,1%).

Les différences entre les résultats obtenus en utilisant les différentes méthodes sont devenues plus importantes si la réduction des cigarettes fumées est analysée; dans ce cas, le succès de la cigarette électronique était statistiquement significatif à la fois par rapport au patch (57% vs 41%) et au placebo.

Mais il y a un fait encore plus intéressant à noter: à 6 mois, plus d'un tiers des personnes qui avaient arrêté de fumer utilisaient toujours la cigarette électronique et environ 30% de celles qui n'avaient pas cessé d'utiliser à la fois la cigarette traditionnelle et celle e.

De toute évidence, la communauté scientifique devra à présent effectuer d'autres études pour comprendre quels sont les risques possibles associés à cette double utilisation des cigarettes et des cigarettes électroniques; des recherches supplémentaires sont également nécessaires sur l'efficacité de ce dispositif en tant que méthode pour arrêter de fumer et sur sa sécurité, en particulier à long terme. Il faut aussi dire que les cigarettes électroniques ne sont pas toutes pareilles et que nous ne savons pas quelle marque a été utilisée dans l'étude.

Cigarettes naturelles pour arrêter de fumer

Varencycline: la pilule pour arrêter de fumer

la varenciclina est le premier médicament spécialement conçu pour arrêt du tabac et est disponible en France sous le nom commercial de Champix. Il a un mécanisme d'action complètement différent de celui du patch et de la cigarette électronique car il n'utilise pas de faibles doses de nicotine, mais agit sur le même récepteur cérébral sur lequel agit la nicotine. De cette façon, un double effet est obtenu: d'une part, les symptômes de sevrage de la nicotine sont atténués et d'autre part, le sentiment de plaisir associé au tabagisme est réduit.

Actuellement, il est considéré comme le traitement médicamenteux le plus efficace pour arrêter de fumer. Les études d'effets à long terme montrent que le succès est plus important lorsque le traitement est associé à une forte motivation du patient.

Buproprion: l'antidépresseur pour arrêter de fumer

la bupropion est un antidépresseur proposé dans la thérapie de sevrage tabagique. Il est essentiel que le traitement s'accompagne d'un accompagnement motivationnel. Le produit est également disponible en France en tant que médicament générique.

On ne sait pas comment le bupropion favorise la capacité de s'abstenir de fumer. L'implication des mécanismes de la norépinéphrine et dopamine. La dopamine a été associée aux effets agréables des substances addictives, tandis qu'une augmentation de la disponibilité de la noradrénaline pourrait réduire les symptômes de sevrage.

Selon certaines études, l'efficacité du bupropion comme méthode pour arrêter de fumer serait au moins égale à celle des thérapies de remplacement de la nicotine.

Il existe d'autres antidépresseurs qui ont permis d'améliorer les taux d'abstinence tabagique, en particulier la nortriptyline et la fluoxétine. Il n'est pas encore tout à fait clair si la possibilité d'aider à arrêter de fumer est attribuable à toute la classe de ces médicaments.

Les données de la littérature scientifique sur les médicaments que nous venons de mentionner nous indiquent donc mauvaise efficacité de toutes ces méthodes arrêter de fumer. La même varencycline, qui est celle qui a le taux de réussite le plus élevé, selon les données scientifiques, fonctionne mieux dans patient motivé. La principale méthode pour arrêter de fumer, qui fonctionne le plus, est donc la motivation du fumeur lui-même. Motivation qui devrait découler de la prise de conscience que dire au revoir aux cigarettes allonge la vie et vous fait vous sentir mieux.

> Certains aliments contiennent de la nicotine tandis que d'autres aident à l'expulser du corps: découvrez ce qu'ils sont

> Arrêter de fumer, mon expérience