Pharyngite, comment la reconna√ģtre – PlanetBio.fr

Pharyngite, comment la reconnaître – PlanetBio.fr

Maux de gorge? Voix rauque et fatiguée? Peut-être pouvons-nous être confrontés à une forme de pharyngite. Le diagnostic est certainement un sujet pour les médecins, mais certaines indications générales peuvent nous aider à comprendre ce qui pourrait se produire dans notre corps.

Les symptômes de la pharyngite

La pharyngite est inflammation de la partie postérieure de la gorge, où se trouvent les amygdales.

la symptômes les plus courants sont les maux de gorge, la fatigue et la douleur lors de la déglutition, l'abaissement de la voix avec enrouement. Au toucher, certains les ganglions lymphatiques ils peuvent apparaître agrandis et douloureux; dans certains cas, il y a également une température corporelle.

Les causes de la pharyngite

La saison froide, coups d'air, mais aussi excès de chaleur domestique provenant du chauffage, air mal échangé et stagnant: tous ces facteurs alimentent une condition de malaise et transporter des bactéries ou des virus.

Alors souvenons-nous toujours bien nous couvrir quand on sort, aérer les pièces à la maison et au bureau, gardez-en un température le jour ni trop haut ni trop bas la nuit, déshumidification l'environnement également à l'aide d'huiles essentielles balsamiques.

En plus de ces règles générales pour prévenir les affections saisonnières, comprenons mieux les origines de la pharyngite. Cette inflammation est en fait due à des causes de nature différente:

> il existe une forme de pharyngite à reflux gastrique, en raison de la montée des acides qui enflamment et irritent la gorge, provoquant un enrouement, une hypertrophie des amygdales et une baisse de la voix. Souvent, cette condition persiste, déclenchant une pharyngite chronique;

> pharyngite virale: virus grippaux affectant la gorge (Rinovirus e Adenovirus le plus fréquent) avec inflammation de la partie, irritation, toux sèche, difficulté à avaler;

> pharyngite bactérienne: inflammation causée par la présence de bactéries telles que le streptocoque, le mycoplasmes et d'autres qui peuvent apporter (en plus des symptômes décrits précédemment) également un gonflement des ganglions lymphatiques, une indication d'une infection en cours et de la fièvre.

> pharyngite allergique: Certains allergènes, tels que la poussière, le pollen, les moisissures et les poils d'animaux, provoquent une irritation de la gorge. Le corps pour sa défense en appelle un surproduction de mucus, faisant couler le nez.

Lire aussi Maux de gorge chroniques: causes et remèdes >>

Pharyngite, les remèdes

Le médecin traitant procédera au diagnostic correct car en cas de pharyngite bactérienne, des antibiotiques doivent être utilisés pour éradiquer l'infection et permettre aux ganglions lymphatiques de se dégonfler.

la pharyngite virale généralement, il se guérit avec le repos dû et une aide naturelle:

> Mirra: en extrait hydroalcoolique, on peut utiliser cette résine aux propriétés antibactériennes pour réaliser rince et gargarise. Sur le marché on trouve également solutions de pulvérisation avec un régulateur très fonctionnel pour atteindre les parties arrière de la gorge.

> Arbre à thé: dans l'huile essentielle ou en comprimés, il est utile en cas de pharyngite bactérienne et virale. Il aide à désinfecter la cavité buccale, à contrer la présence bactérienne, à apaiser les brûlures et les rougeurs et à renforcer le système immunitaire. Il est considéré comme antibiotique naturel.

> propolis: selon les besoins, vous pouvez choisir plusieurs formulations: sirop, extrait non alcoolisé, hydroalcoolique, extrait sec, comprimés à croquer, bains de bouche et sprays apaisants. La propolis est un antibiotique naturel utile à la fois en cas de pharyngite bactérienne et virale, qui combat l'infection et l'inflammation. Avec l'ajout d'erisimo aide à alléger la voix, décongestionnant les cordes vocales.

En cas de pharyngite allergique il faut faire attention, car certains remèdes (principalement la propolis) peuvent ne pas être bien tolérés. Mieux vaut donc allumer la myrrhe et l'arbre à thé, avec l'ajout de cassis pour réprimer l'inflammation et la réaction d'histamine.

Pharyngite par reflux, régime recommandé

En cas de pharyngite à reflux, il est nécessaire travailler sur la prévention de manière très systématique, en évitant certains aliments qui peuvent augmenter la sécrétion d'acide et en en insérant d'autres qui aident à contrôler l'œsophagite.

Le nutritionniste est la figure professionnelle indiquée pour formuler un régime alimentaire ad hoc. En principe, nous pouvons suggérer en toute sécurité éviter l'alcool, des substances nerveuses comme café, thé, boissons gazeuses ajoutés, solanacées comme tomates et poivrons, Sucres raffinées, des associations qui fermentation comme les glucides et les protéines animales, les viandes et les fruits.

Lire aussi Reflux gastrique: quoi manger >>

Crédit photo: Siam Pukkato