Quelles sont les mauvaises choses – PlanetBio.fr

Quelles sont les mauvaises choses – PlanetBio.fr

Mala, un collier pour prier

"Mala"est un mot féminin qui vient de l'ancienne langue sanskrite et signifie"couronne, guirlande"; les premiers malas ont été construits en Inde il y a plus de 3000 ans.

En fait, un mala est un collier composé d'une série de perles en bois, graines ou grains qui constituent un chapelet, c'est un outil de prière typique des religions bouddhistes et hindoues.

Le christianisme a aussi sa mauvaise chose, dont l'origine proviendrait de l'est; tout comme le mala est utilisé dans la pratique du yoga.

Mauvais pour l'esprit

Les répétitions de prières à voix basse, chanté ou répété en interne utilise le mala pour tenir le compte des prières, lors des rituels publics ou des souvenirs solitaires et est généralement appelé Japa Mala. Chaque grain correspond à un mantra ou à une prière et est transmis consciemment le "décortiquer" entre les doigts de la main.

Loin d'être une simple habitude de mode, ce collier mystérieux et magique est porté avec admiration et respect par ceux qui entreprennent un chemin de recherche spirituelle, yogis, gourous, adeptes ou simples pratiquants de méditation.

Comment sont fabriqués les Mala

En général, un mala est composé de 108 – mais ils peuvent aussi être 54, 27 ou 9graines, pierres, gemmes, boules en bois ou plusieurs autres matériaux selon la tradition.

Ils sont noués ensemble sur un fil de soie et il y en a aussi un plus grande perle, appelée "Guru Stone". La touffe de soie est le Thousand Petal Lotus.

Pour l'hindouisme, ils sont i Rudraksha graines de l'arbre Elaeocarpus – arbre germé des larmes du dieu Shiva – qui composent le mala.

Ces graines peuvent faire un don paix, équilibre et aide dans leur cheminement spirituel. Chaque mala équilibre en effet les énergies et apporte avec lui un ensemble d'effets spirituels spécifiques.

Comment Mala est utilisé

Pour réciter des mantras ou des prières, nous procédons de cette façon:

> Il prend le mala dans ses mains, indifféremment avec la droite ou la gauche;

> on part de la perle la plus proche vers le plus grand et pendant que le Mala défile et "décortique", une prière ou un mantra est récité pour chaque balle touchée. Techniquement, le Mala repose sur l'un des doigts, l'index par exemple, tandis qu'avec le pouce vous courez les grains;

> le "Guru Stone" n'est jamais dépassé, le gros: une fois arrivé, vous inversez la direction, en vous assurant que la dernière perle décortiquée devient la première du nouveau cycle

> dans le choix des doigts et de la main à utiliser, il est tenu compte méridiens qui courent dans cette zone, les différentes parties du cerveau qui s'activent et les énergies masculines et féminines ou les planètes qui lui correspondent

curiosité

Si en Inde on vous donne un Mala, souvenez-vous qu'il est offert aux invités en signe de hommage, protection et bienvenue. vous pouvez gardez toujours un Mala enroulé dans votre bras ou accroché dans la pièce où vous pratiquez le yoga pour inculquer de belles énergies.

Lire aussi La pratique du yoga >>