Qu'est-ce que le tao√Įsme – PlanetBio.fr

Qu'est-ce que le taoïsme – PlanetBio.fr

taoïsme, Tao, Yin et Yang sont tous des termes qui indiquent le «Grand Principe "créateur et gouverneur de l'Univers et de ses relations.

On parle d'une philosophie aux origines très anciennes qui observer la nature, respecter ses lois et ses cycles.

C'est une culture syncrétiste, qui intègre de multiples traditions, conserve les meilleures parties pour une croissance continue, un enrichissement complémentaire du chamanisme, métaphysique, l'ésotérisme, religiosité.

Rien dans le taoïsme ne se cristallise, mais évolue toujours.

Il est presque impossible de le définir en résumé: ce n'est pas une religion telle que nous la comprenons habituellement.

Il n'y a pas de père créateur, un missionnaire représentatif, un guide supérieur à suivre. Tout se passe dans la nature, dans l'espace et dans le temps.

Lire aussi Médecine traditionnelle chinoise, caractéristiques et usage >>

Le Tao

Tao est la Voie, le Principe, la Méthode que les Taoïstes suivent, pour une croissance spirituelle personnelle, pour puiser dans la connaissance, pour vivre la partie immanente qui change dans l'espace et le temps et pour renforcer la partie spirituelle transcendante qui reste fidèle à l'origine.

Tao est l'unité, interpénétration, évolution avec la nature, avec les autres et avec soi-même.

Pensez au symbole qui attire toujours pour son charme mystérieux: un cercle à moitié blanc avec une partie noire à l'intérieur, à moitié noir avec une partie blanche à l'intérieur.

Pièces qui se mélangent, sans interruption dans un flux continu, en conciliation d'opposés: yin et yang.

Les 5 principes de base du taoïsme

Dans la culture chinoise, le nombre cinq se produit très fréquemment et est un nombre magique.

> unité: tout vient du tao. Les diversités sont toutes des manifestations du Tao, il n'y a pas de meilleur ou de pire, de bon ou de mauvais, mais de simples existences sans jugement à mettre sur elles. Nous, Occidentaux, avons une pensée dichotomique, les contraires sont des contraires, pas intégrables. Le yin et le yang sont plutôt en relation constante, un modèle dans lequel ils se définissent mais changent leur relation dans l'espace et le temps.

> harmonie: une libre circulation des énergies, sans tergiversations, priorités, niveaux. Les divergences dans la façon dont nous, les Occidentaux, les concevons n'existent pas, mais ce sont des voies différentes qui mènent à un point commun à différents moments.

> changer: le changement elle est nécessaire et passe par le chaos pour l'adaptation des terres. Les phases de la vie évoluent constamment, se déstabilisent et s'adaptent pour arriver à un équilibre qui peut être déstabilisé à nouveau dans d'autres cycles de croissance. Rien ne reste cristallisé!

>spontanéité: il n'y a pas de règles, protocoles, pratiques, tout doit couler spontanément, librement, hors des schémas mentaux limitants. Ce concept n'entre pas en conflit avec la morale, ou plutôt l'éthique, car pour le taoïsme tout est respect, respect de sa propre dignité humaine et de son prochain.

> La non-ingérence: tout se passe librement, change, apparaît, disparaît, se transforme. Il n'y a aucun obstacle du taoïsme au flux des situations, dans une adaptation continue douce, "ergonomique", jamais définitive.

Yin et Yang: la conciliation des contraires

Les forces énergétiques Yin et Yang sont des manifestations du Taodonc, comme je l'ai dit plus haut, différente mais unique, dans une confluence continue, une vision holistique universelle.

Yin est le principe féminin, est la lune, est la terre, est la matière, qui devient Yang, le principe masculin, le soleil, l'air, l'expansion … le tout dans un flux continu, le devenir, qui se définit les uns avec les autres, qui dans son expression maximale laisse place au maintien de l'alternance et de l'équilibre.

Lire aussi Massage Shiatsu, technique, bienfaits et contre-indications >>