Qu'est-ce que l'intrication quantique – PlanetBio.fr

Qu'est-ce que l'intrication quantique – PlanetBio.fr

Crédit photo
© davidoff205020 / 123rf.com

La réalité comme un puzzle

La physique quantique a généré plus de questions que de réponses au siècle dernier et nous a donné la mesure de notre ignorance de (ou de …) la réalité, plutôt que de notre connaissance de celle-ci.

Toute réponse ouvre la porte à de nouveaux mystères qui sapent les fondements de tout ce que nous pensions savoir sur un univers solide, univoque, compréhensible et cohérent basé sur des lois établies.

À ce jour, plusieurs les chercheurs semblent dire que le rapport semble se fonder davantage sur des non-lois que sur des normes. Le soi-disant enchevêtrement quantique est un exemple de ce puzzle infini.

L'expérience d'Aspect

L'une des pierres angulaires de la compréhension logique et rationnelle de la réalité de notre univers est la Continuum espace-temps dans lequel chaque élément est exactement localisé et localisable.

Ce principe de localité, pour utiliser un terme technique, est la base de l'impossibilité pour la science de prendre en considération phénomènes considérés comme surnaturels ou de simples superstitions comme dans le cas de l'ubiquité.

Eh bien, après l'expérience de Paris réalisée par Alain Aspect en 1982, la science a reconnu que certaines particules (photons) communiquaient en quelque sorte à une vitesse plus rapide que celle de la lumière. Comme cela est impossible selon le modèle standard, un grand mystère ouvert à diverses théories et interprétations s'est ouvert.

Enchevêtrement quantique: non-localité

L'une des études fascinantes, développée au cours des quarante dernières années, est celle de l'intrication quantique, qui envisage une série de propositions théoriques selon lesquelles le principe de localité serait constamment violé par celui de non-localité, dont la localité ne serait qu'une expression partielle.

L'univers serait alors composé d'éléments non locaux, c'est-à-dire pas complètement localisés, donc infiniment superposés et interpénétrés dans une dimension à définir empiriquement, ce qui leur permet de rester en communication constante et d'interagir les uns avec les autres, même à des distances sidérales qui créeraient un espace de communication si la vitesse de communication maximale était celle de la lumière.

La non-localité et l'impénétrabilité des corps, c'est-à-dire l'impossibilité pour différentes particules d'occuper le même espace-temps, ne serait donc que lois relatives et temporaires que les éléments constitutifs de l'univers adoptent dans des régions dimensionnelles spécifiques de cette réalité que nous appelons univers.

L'intrication quantique: au-delà de la rationalité

L'esprit rationnel, face à l'intrication quantique, est confronté à l'un des paradoxes les plus courants jamais rencontré jusqu'à présent, ce qui ouvre les portes aux expériences et aux états de conscience décrits dans les anciens textes mystiques de tous les temps: coexistence de l'un et du multiple, le chevauchement de différents traits temporels, la télépathie, la voyance, la clairaudience, le voyage astral, seraient alors des phénomènes liés à la conscience humaine une fois qu'ils avaient eu une certaine forme d'accès dans l'univers non local de l'intrication quantique, où non seulement chacune de nos particules est en communication constante avec toutes les autres particules (et anti-particules …) de tous les autres univers, mais aussi avec toutes les particules qui ont été et seront.