Qu'est-ce qu'un ashram – PlanetBio.fr

Qu'est-ce qu'un ashram – PlanetBio.fr

Crédit photo
© Marina Pissarova / 123rf.com

Lieu de repos: c'est le sens du terme "Ashrama", dont Ashram dérive.

Selon les préceptes du Mahabharata, le texte sacré de la tradition védique indienne, ashram étaient les quatre étapes de la vie de tout homme qui voudrait aussi développer sa part spirituelle, et Ashram sont les endroits dans lequel ces phases ont eu lieu.

Ashram est un emplacement physique limité, présent sur le territoire, dans lequel consacrez-vous à la méditation et à la prière, au service de la communauté qui fait partie de l'Ashram et dans laquelle s'exercer dans la pratique spirituelle.

Étroitement lié à la pratique de méditation et du yoga, éléments essentiels pour atteindre des états spirituels élevés, l'Ashram est un lieu de simplicité de vie et de rituels.

Il s’organise autour d’espaces dédiés à pratique des asanaspositions de yoga, salles de méditation et autres lieux protégés pour partager les repas et se reposer.

En Inde, il existe de nombreux ashrams, tout comme en Occident, il existe de nombreux couvents et retraites spirituelles. Chaque Ashram fait référence à propres et diverses règles et traditions spirituelles, tout comme il existe diverses confessions religieuses et philosophiques indiennes.

Il y a des ashrams hindous et bouddhistes, Ashram où le yoga est pratiqué et d'autres où les textes sacrés traditionnels sont étudiés.

L 'Ashram c'est habituellement endroit simple, silencieux, un bâtiment situé au contact de la nature, avec des règles de base, au sein duquel la concentration et la concentration sont facilitées.

Le but de l'ashram est "Auto-exercice", destiné à la recherche de son essence à travers un chemin spirituel ou tout simplement grâce à la pratique des techniques de méditation et de yoga.

Pour ceux qui souhaitent approfondir leur recherche d'un point de vue spirituel, il y a des ashrams qui sont de véritables écoles intensives où, avec la culture traditionnelle, une pratique constante des préceptes enseignés est combinée.

Un ou plusieurs peuvent être présents dans un Ashram maîtres, qui enseignent la pratique à ceux qui sont plus loin derrière eux sur le chemin spirituel, mais qui à leur tour, ils continuent d'étudier, sans tenir tête aux grands gourous incontournables: les enseignants ont pour tâche d'indiquer le chemin qu'ils ont parcouru, et de donner les outils appropriés pour le suivre.

Généralement silence c'est une des règles de base, au moins dans les espaces utilisés pour la pratique: en silence, en effet, il est possible de faire attention à soi et à son panorama mental, physique et émotionnel, et une étude approfondie et une concentration sont possibles.

Un autre précepte à respecter est la simplicité: dans la nourriture, dans l'habillage, dans le comportement. Les téléphones portables et les livres qui ne sont pas liés à la pratique ne sont pas autorisés, contacts avec l'extérieur aussi limités que possible.

Le respect de l'environnement et les espaces communs, ainsi que tous ceux présents dans l'Ashram. Contribuer au nettoyage des locaux, à la préparation des repas, al service communautaire qui partage actuellement l'expérience sont des aspects essentiels d'un Ashram et contribuent à la formation spirituelle de ceux qui y entrent.

Tous sont exclus de l'Ashram distractions: boissons ou excitants, alcool et fumée, drogues. La nutrition est également simple et végétarienne: ce n'est pas pour purifier les organes et modérer les appétits issus d'une alimentation souvent trop naturelle, dans ce cas également, éliminer la distraction et la compensation qui cachent souvent certains aliments.

Aussi en France, il existe de nombreux ashrams où le yoga et la méditation sont enseignés et où des retraites d'une journée ou d'une semaine sont organisées, des réunions thématiques plus courtes et populaires: le tout dans le but de cultiver la partie la plus subtile et la plus éthérée de sa vie, la partie spirituelle.