Shiatsu: quel est le style Namikoshi

Shiatsu: quel est le style Namikoshi

Shiatsu et styles

la shiatsu il est perçu, par ceux qui ne connaissent pas ses origines et ses techniques, et qui l'approchent pour la première fois technique manuelle aussi unique: un massage corporel appliqué selon les principes de la médecine traditionnelle chinoise.

En fait il y a plusieurs écoles de shiatsu, et chacun a sa propre particularité substantielle.

Tous les styles de shiatsu opèrent sur le corps physique pour le rééquilibrer flux d'énergie vitale qi, responsable du bien-être et de la santé.

un bon qi c'est ce qui coule librement selon la direction et la qualité que chaque canal énergétique lui attribue. Lorsque le qi stagne massage ou devient trop impétueux, perdant son équilibre, le corps manifeste également ses effets.

Tokujiro Namikoshi il fut le premier à recueillir des informations anciennes et fragmentaires sur les différentes techniques manuelles de massage et de manipulation alors existantes, puis à les organiser de manière plus rationnelle et plus claire.

Lire aussi Shiatsu pour le col utérin >>

Méthode Shiatsu Namikoshi

Maître Namikoshi a organisé son travail autour des bases de la médecine traditionnelle chinoise, en accordant une attention particulière réponse physique, neurologique, musculaire et hormonale résultant des pressions sur certains domaines.

Les principaux différences entre la méthode shiatsu Namikoshi et d'autres types de shiatsu Je suis:

> une attention particulière tsubo: Namikoshi se concentre sur le traitement de zones spécifiques et de points individuels des méridiens qu'il trace sur le corps humain. L'emplacement précis des tsubos est très important dans le traitement de ce type de shiatsu, car chaque tsubo a des caractéristiques et des fonctions différentes;

> dislocation des méridiens: les tsubos sont organisés par appartenance à des méridiens qui, cependant, ne coïncident qu'en partie avec le système méridien de la médecine traditionnelle chinoise.

Les tsubos sont situés sur les principales branches nerveuses, le long des vaisseaux sanguins et de la circulation lymphatique, sur les principaux groupes musculaires et en correspondance avec les glandes;

> le traitement se concentre sur la résolution du manifestation physique du déséquilibre, en laissant de côté l'aspect énergétique et psychologique: l'objectif du traitement est de stimuler la force d'auto-guérison du corps, afin que l'anatomie et la physiologie retrouvent leurs fonctions correctes.

Les qualités énergétiques plus subtiles, celles liées aux états émotionnels, ne sont pas directement prises en compte;

> utilisation des mains: Namikoshi a prédit lautilisation d'une pression exercée uniquement par le pouce et parfois par la paume des mains. Il s'agit principalement de pouvoir donner une adresse précise sur les points de l'action de traitement.

La pression devait être perpendiculaire et progressive, ferme et pénétrante. D'autres écoles de shiatsu utilisent le coude, les pieds et les genoux et peuvent effectuer moins de manœuvres statiques que la pression dans le but de disperser ou de tonifier le qi;

> le séquence de traitement il est précisément codé: le traitement est toujours articulé selon une séquence de pressions successives qui ont pour but de rééquilibrer le système. L'insistance sur les points douloureux, ainsi que sur des zones particulières ou tsubo, est intégré dans la séquence;

> le diagnostic se fait pendant le traitement: le traitement a pour but de rééquilibrer mais aussi d'obtenir directement les informations utiles à l'opérateur pour mieux cibler son intervention.

Lire aussi Traiter les maux de tête avec le shiatsu >>

Photo: microgen / 123rf.com